2019

Exercices avec corrigés Analyse 1 MIP S1

L’analyse mathématique est l’étude approfondie du calcul différentiel et intégral. Ce cours porte sur le calcul différentiel. On y résume d’abord les propriétés des nombres réels sous la forme de quatorze axiomes simples puis on en déduit rigoureusement l’ensemble des résultats du calcul différentiel .

PDF 1: TD et Exercices avec corrigés Analyse 1
⏩⏩ Télécharger PDF 1 ⏪⏪
PDF 2: TD et Exercices avec corrigés Analyse 1
PDF 3: TD et Exercices avec corrigés Analyse 1
⏩⏩ Télécharger PDF 3 ⏪⏪
PDF 4: TD et Exercices avec corrigés Analyse 1
⏩⏩ Télécharger PDF 4⏪⏪


PDF 5: TD et Exercices avec corrigés Analyse 1
⏩⏩ Télécharger PDF 5 ⏪⏪
PDF 6: TD et Exercices avec corrigés Analyse 1
⏩⏩ Télécharger PDF 6 ⏪⏪
PDF 7: TD et Exercices avec corrigés Analyse 1
⏩⏩ Télécharger PDF 7 ⏪⏪
PDF 8: TD et Exercices avec corrigés Analyse 1
⏩⏩ Télécharger PDF 8 ⏪⏪
PDF 9: TD et Exercices avec corrigés Analyse 1
⏩⏩ Télécharger PDF 9 ⏪⏪
PDF 10: TD et Exercices avec corrigés Analyse 1
⏩⏩ Télécharger PDF 10 ⏪⏪
PDF 11: TD et Exercices avec corrigés Analyse 1
⏩⏩ Télécharger PDF 11 ⏪⏪

LES autres COURS Cliquez ICI 
! N'oubliez pas de partager la publication pour nous aider à nous motiver pour plus d'exercices , cours, examen ...merci! 😉

TD corrigés Algèbre 1 MIP S1

un parcours de mathématiques. Elle est composée de trois volumes, Intégration et probabilités, Algèbre et géométrie, Topologie et analyse, et elle couvre les notions généralement enseignées sur ces thèmes à ce niveau d’études. C’est en troisième année de licence que se constituent les bases à partir desquelles un étudiant pourra, soit aborder un master de mathématiques appliquées ou de mathématiques pures, soit préparer le CAPES de mathématiques. De nombreuses notions nouvelles sont abordées et il est indispensable que l’étudiant les fasse siennes, se les approprie.

PDF 1: TD et Exercices corrigés Algèbre 1 

PDF 2: TD et Exercices corrigés Algèbre 1 
⏩⏩ Télécharger PDF 2 ⏪⏪

PDF 3TD et Exercices corrigés Algèbre 1 
PDF 4: TD et Exercices corrigés Algèbre 1 

PDF 5: TD et Exercices corrigés Algèbre 1 
PDF 6: TD et Exercices corrigés Algèbre 1 

LES autres COURS Cliquez ICI 
! N'oubliez pas de partager la publication pour nous aider à nous motiver pour plus d'exercices , cours, examen ...merci! 😉

Travaux Dirigés ANALYSE 1 PDF

L’analyse mathématique est l’étude approfondie du calcul différentiel et intégral. Ce cours porte sur le calcul différentiel. On y résume d’abord les propriétés des nombres réels sous la forme de quatorze axiomes simples puis on en déduit rigoureusement l’ensemble des résultats du calcul différentiel 
  • Les suites numériques

Enoncé 1 Correction 1 Enoncé 2 Correction 2
  • Les fonctions   Les limites des fonctions - La continuité
TD Correction
  • Fonctions usuelles
TD Correction

  • Développements limités

TD Correction
 Analyse 1  {cours} : PR MALKI
Travaux Dirigés 


LES autres COURS Cliquez ICI 
! N'oubliez pas de partager la publication pour nous aider à nous motiver pour plus d'exercices , cours, examen ...merci! 😉

Circuits Electrique ET Electronique


Objectifs du chapitre :

Description des circuits électriques :
- Types de composants
- Graphe du réseau
- Lois de Kirchoff :
- Loi des mailles
- Loi des nœuds
- Théorème de Millman
- Théorèmes fondamentaux :
- Théorème de superposition
- Théorème de Thévenin
- Théorème de Norton
- Notions sur les résistances :
- Fonctionnement
- Nomenclature
- Associations

Circuit électrique
En reliant les bornes d’un générateur entre elles par un ou plusieurs matériaux conducteurs, on réalise un circuit fermé, dans lequel le courant électrique peut circuler.
Dans le cas contraire, le circuit est dit ouvert : un corps isolant (air, bakélite) interrompt le circuit, dans lequel le courant ne peut circuler.
Pour ouvrir ou fermer un circuit, on utilise un interrupteur.

Les composants du circuit
Le circuit électrique peut contenir un certain nombres d’appareils aux propriétés différentes :
Générateurs : batteries, générateurs de tension, piles. . .
Récepteurs : résistances, bobines, condensateurs. . .
Appareils de mesure : voltmètres, ampèremètres, oscilloscopes. . .
Appareils de sécurité : disjoncteurs, fusibles. . .
Appareils de manœuvre : inverseurs. . .

Nœuds et mailles d’un circuit
Un réseau électrique est constitué d’un ensemble de dipôles linéaires ; ceux-ci sont reliés par des fils de résistance négligeable.
Le réseau est formé de branches, reliées entre elles par des nœuds, et formant des mailles. L’ensemble est appelé graphe du réseau.

  • plusieurs dipôles reliés en série constituent une branche ;
  • un point du réseau relié à trois branches au moins est appelé nœud ;
  • une maille est un parcours fermé, constitué de branches et ne passant qu’une seule fois par un nœud donné.


! N'oubliez pas de partager la publication pour nous aider à nous motiver pour plus d'exercices , cours, examen ...merci! 😉

COURS ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION INFORMATIQUE


OBJECTIF DU COURS API :
• Notions de base en algorithmique
• Types de données et lien avec la machine
• Notion de sous-programmes et lien avec la compilation
• Qualité
• nommage des variables, assertions, documentation ...,
• pré et post conditions
• Structures algorithmiques fondamentales: .
• Implantation des algorithmes dans un langage de programmation.
• Introduction au test unitaire, boîte noire,
• Algorithmes fondamentaux de recherche recherche d’un élément, parcours, tri, ...
• Avoir une première notion des performances des algorithmes utilisés

NOTION DE BASE EN ALGORITHMIQUE
Algorithme : mot dérivé du nom du mathématicien al_Khwarizmi qui a vécu au 9ème siécle, était membre d’un académie des sciences à Bagdad .
• Un algorithme prend des données en entrée, exprime un traitement particulier et fournit des données en sortie.
• Programme : série d’instructions pouvant s’exécuter en séquence, ou en parallèle (parallélisme matériel) qui réalise (implémente) un algorithme

POURQUOI UN COURS D’ "ALGO"
-Pour obtenir de la «machine» qu’elle effectue un travail à notre place
-Problème: expliquer à la «machine» comment elle doit s'y prendre
-Besoins :
  • savoir expliciter son raisonnement
  • savoir formaliser son raisonnement
  • concevoir (et écrire) des algorithmes: séquence d’instructions qui décrit comment résoudre un problème particulier.

ALGORITHME
• Savoir expliquer comment faire un travail sans la moindre ambiguïté
• langage simple : des instructions (pas élémentaires)
• suite finie d'actions à entreprendre en respectant une chronologie imposée
•L’écriture algorithmique : un travail de programmation à visée universelle
• un algorithme ne dépend pas du langage dans lequel il est implanté,
• ni de la machine qui exécutera le programme correspondant.

COURS ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION INFORMATIQUE


Cliquez ICI pour télécharge PDF 


LES autres COURS Cliquez ICI 
! N'oubliez pas de partager la publication pour nous aider à nous motiver pour plus d'exercices , cours, examen ...merci! 😉

Cours OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE MIP S1 PDF

Dans l’étude de la lumière rencontrant les objets d’échelle macroscopique, la petitesse  des longueurs d’onde (λ=10°7cm) du visible vis a vis des grandeurs des objets qu’elle rencontre (L=1cm et plus) a permis d’élaborer une théorie géométrique de la propagation  des ondes lumineuses : L’optique  géométrique .
Principes de l’optique géométrique.

Principe.1. Il existe des rayons lumineux qui restent indépendants les uns des autres (pas d’interaction entre eux).
Principe.2. Dans un milieu homogène, transparent et isotrope, les rayons lumineux sont des lignes droites.
Principe.3. A la surface de séparation de deux milieux, les rayons lumineux obéissent aux lois de Snell-Descartes.

Définition. On appelle rayon lumineux, toute courbe suivant laquelle se propage la lumière.
Système optique


-Un système optique est un ensemble de milieux transparents et homogènes, disposés à la suite les uns des autres et séparés par des surfaces de forme géométrique généralement simple (plan, sphère, paraboloïde) pour qu’il soit facile de les réaliser mécaniquement par génération géométrique.
 COURS ICI 

!! N'oubliez pas de partager la publication pour nous aider à nous motiver pour plus d'exercices , cours, examen ...merci! 😉

Cours ALGÈBRE 1 PDF

un parcours de mathématiques. Elle est composée de trois volumes, Intégration et probabilités, Algèbre et géométrie, Topologie et analyse, et elle couvre les notions généralement enseignées sur ces thèmes à ce niveau d’études. C’est en troisième année de licence que se constituent les bases à partir desquelles un étudiant pourra, soit aborder un master de mathématiques appliquées ou de mathématiques pures, soit préparer le CAPES de mathématiques. De nombreuses notions nouvelles sont abordées et il est indispensable que l’étudiant les fasse siennes, se les approprie.


Les éléments du Module :
  • POLYNÔMES 1
  • Espace vectoriel
  • Matrices
  • Systèmes Linéaires, Méthode du Pivot de Gauss
  • Réduction des Matrices Carrées
Téléchargé cours ICI


Cours Analyse 1 MIP S1

FST COURS

L’analyse mathématique est l’étude approfondie du calcul différentiel et intégral. Ce cours porte sur le calcul différentiel. On y résume d’abord les propriétés des nombres réels sous la forme de quatorze axiomes simples puis on en déduit rigoureusement l’ensemble des résultats du calcul différentiel .

Chapitre :


Les nombres réels

Les suites 

fonctions continues 
Développements limités 

Pour télécharge cliquez Ici :

Examens Corrigés Géodynamique externe

Examens Corrigés Géodynamique externe SVT - BCG Semestre S2 [SV2 - BCG S2] 
Facultés des sciences et Techniques



D'autre examen:

Télécharger Fichier PDF qui contient des Examens Géodynamique externe . Et n'oubliez pas de partager cette article et d'inviter vos amis à visiter le site fstcours.com. bon courage mes amis :)


Examens Biologie Animale BCG S4

Objectifs du module :

-        Faire acquérir à l’étudiant les connaissances scientifiques indispensables en biologie des Invertébrés et Vertébrés, tout en se familiarisant avec la diversité morphologique et anatomique des grands groupes du monde animal ;
-        Faire acquérir à l’étudiant les principales notions et principaux concepts de base de la zoologie ;
-        Sensibiliser l’étudiant aux multiples intérêts que suscite l’étude des animaux ;
-        Préparer l’étudiant à poursuivre les formations ultérieures plus spécialisées dans le domaine de la zoologie.
biologie animale bcg s4 fst

Règne des Protistes. Sous-règne des Protozoaires (phylums : SARCOMASTGOPHORA, APICOMPLEXA et CILIOSPORA).

Règne Animal.
Présentation du règne animal : Classification animale et arbre généalogique, évolution du mésoderme et principaux caractères distinctifs au sein du règne animal.


Examen PDF : (1.83 mb)

!! N'oubliez pas de partager la publication pour nous aider à nous motiver pour plus d'exercices , cours, examen ...merci! 😉

Travaux Dirigés de Microbiologie Générale BCG S4

BCG MIP FST
1. Définition de bactérie
 Les bactéries typiques sont des organismes unicellulaires procaryotes. Elles n’ont pas de noyau et leur génome est le plus petit des cellules vivantes. Les bactéries se divisent en eubactéries et en archaebactéries
  1. 1.Archaebactéries: sont adaptées à la vie dans des conditions de vie extrêmes (forte salinité, haute température, faible pH, sans oxygène). 
  2. .2.Eubactéries: sont des "vraie" bactérie, Les eubactéries représentent le domaine réunissant tous les Procaryotes à l'exception des Archées. Ces deux groupes des bactéries englobe nombreuses types tell que :
A. Bactéries ubiquitaires: Faisant preuve d'une extraordinaire diversité, les bactéries ont colonisé tous les milieux (air, eau, sol et être vivant…). Certaines peuvent même vivre dans des conditions extrêmes.
B. Bactéries commensale: On appelle flore commensale un ensemble de bactéries qui vivent sur ou dans un organisme sans lui porte préjudice. Elle contribue soit à sa défense, soit à son fonctionnement, soit au bon état de ses muqueuses. La flore commensale est principalement sur les muqueuses : peau, tube digestif, arbre respiratoire, appareils génitaux. 
C. Bactéries pathogènes: sont des bactéries qui provoquent un ensemble de troubles spécifiquesplus ou moins sévères chez un hôte infecté. 
D. Bactéries opportunistes: bactérie commensale normalement présente dans l'organisme sans l'affecter, mais qui peut provoquer une maladie à la suite d'une diminution des défenses de l'organisme (chez les immunodéprimés ou les malades du SIDA…).
TD N°1:Morphologie et structure de la cellule bactérienne
Lactobacillus bulgaricus est un bacille de grande taille à Gram positif.
  1. Schématiser la structure de la paroi de Lactobacillus.
  2. Action du lysozyme sur la paroi de Lactobacillus.
  • 2.1. Donner une définition du lysozyme en précisant son site d'action au niveau de la paroi.
  • 2.2. Qu'advient-il des bactéries traitées au lysozyme placées dans de l'eau distillée ? Justifier.
  • 2.3. Qu'advient-il des bactéries traitées au lysozyme placées dans un milieu isotonique ? Justifier et préciser le nom des cellules obtenues.
  • 2.4. Dégager de ces deux expériences les rôles de la paroi.
Correction:
TD N°2: Nutrition bactérienne 
Le travail de nutrition: correspond non seulement à la prise de matière nécessaire au renouvellement des structures mais aussi à la dépense énergétique que fait tout être vivant pour se maintenir en vie (on pourrait parler de travail d'autonomie qui regrouperait alors l'autoédification, la nutrition, l'excrétion, et l'entretien des structures). La vie coûte de l'énergie et de la matière. Cette énergie et cette matière sont prélevées dans le milieu. Du point de vue énergétique, on distingue deux grands types trophiques ("trophos"= "nourrir" en grec): les phototrophes qui utilisent l'énergie lumineuse (du soleil) pour réaliser leurs synthèses et les chimiotrophes qui utilisent l'énergie chimique de leurs aliments. Ces aliments sont soit des minéraux (chimiolithotrophie), soit des substances organiques (chimioorganotrophie). Du point de vue de la matière consommée par un organisme, on parle d'autotrophe si l'organisme est capable de synthétiser sa propre matière organique à partir de la matière minérale (végétaux chlorophylliens et bactéries photosynthétiques par exemple) et d'hétérotrophe s'il utilise les substances organiques du milieu pour synthétiser ses propres substances organiques (les animaux ou l'homme par exemple).
!! N'oubliez pas de partager la publication pour nous aider à nous motiver pour plus d'exercices , cours, examen ...merci! 😉.

Bases de Données bcg s4

fst cours

Objectifs du Chapitre:
 A la fin de ce chapitre, vous pourrez :
• Enumérer les différents supports de stockages et les limites d’utilisation des fichiers.
• Définir une Base de données et identifier son importance.
• Définir le rôle d’un Système de gestion de base de données relationnel et énumérer ses fonctionnalités.
• Décrire les aspects physiques et les aspects théoriques
des bases de données.

Motivation :
• Qu’est-ce donc qu’une base de données ?
• Que peut-on attendre d’un système de gestion de bases de données ?
• Que peut-on faire avec une base de données ?
• Comment interroger et manipuler les données au sein d’une base de données?

Définition d’une Base de Données:
• Collection de données structurées reliées par des relations
• Interrogeable et modifiable par des langages de haut niveau

Définition d’un système de gestion de base de données:
Un système de gestion de base de données (abr. SGBD, en anglais DBMS) est un ensemble de logiciels qui sert à la manipulation des bases de données. Il sert à effectuer des opérations ordinaires telles que consulter, modifier, construire, organiser, transformer, copier, sauvegarder ou restaurer des bases de données.
Le rôle d’un SGBD 
Un SGBD est un intermédiaire entre les utilisateurs et les fichiers physiques. 
Un SGBD facilite :
  • la gestion de données, avec une représentation intuitive simple sous forme de tables par exemple 
  • la manipulation de données. On peut insérer, modifier les données et les structures sans modifier les programmes qui manipulent la base de données.
Fonctionnalités d’un SGBD:
  •  Contrôler la redondance d'informations 
La redondance d'informations pose différents problèmes (coût en temps, coût en volume et risque d'incohérence entre les différentes copies). Un des objectifs des bases de données est de contrôler cette redondance, voire de la supprimer, en offrant une gestion unifiée des informations complétée par différentes vues pour des classes d'utilisateurs différents.

  • Partage des données
Une base de données doit permettre d'accéder la même information par plusieurs utilisateurs en même temps. Le SGBD doit inclure un mécanisme de contrôle de la concurrence basé sur des techniques de verrouillage des données (pour éviter par exemple qu'on puisse lire une information qu'on est en train de mettre à jour).

COURS COMPLET:

COURS N° 1:

COURS N°2:

!! N'oubliez pas de partager la publication pour nous aider à nous motiver pour plus d'exercices , cours, examen ...merci! 😉.

TECTONIQUE BCG S4 COURS PDF


DÉFINITIONS
- La tectonique est l'étude des déformations de la croûte terrestre et des structures qui en sont l'expression. On l'envisagera ici surtout du point de vue des structures résultantes à l'échelle d'une carte géologique régionale.

- Formation géologique : une formation géologique peut être considérée comme un certain volume de roches que l'on identifie sur un critère particulier comme la lithologie.

- Couche géologique : les roches sédimentaires peuvent être subdivisées en couches ou strates: volumes de roches limités par deux plans de stratification, un plan inférieur et un plan supérieur.

- Plan de stratification: surface assez régulière, séparant deux couches. Le plan qui sépare la couche de celle qui lui est sousjacente (plus ancienne) détermine la limite inférieure de la couche, tandis que celui qui la sépare de la couche susjacente (plus jeune) en constitue la limite supérieure.

La direction d'une couche est l'angle que fait avec le nord, une ligne horizontale tracée dans le plan de stratification de la couche. Elle se mesure sur le terrain avec la boussole, c'est à dire par rapport au nord magnétique et se reporte sur la carte par rapport au nord géographique.

- Le pendage d'une couche est l'angle entre le plan horizontal et la ligne de plus grande pente du plan de stratification. Par définition, il se mesure dans un sens perpendiculaire à la direction (fig. 1).
 Direction et pendage déterminent la géométrie des couches géologiques.

- Un pli est une structure tectonique qui résulte de la manifestation du comportement ductile ou plastique d’une couche en réponse à une contrainte de compression.

un pli est caractérisé par un certain nombre d’éléments géométriques dont on cite:

1- la charnière: elle représente la par6e du pli avec le maximum de courbure
2- le flanc: correspond à la surface des couches située de part et d’autre de la charnière.
3- l’axe de pli: correspond à la ligne qui passe par le milieu de la charnière. ce terme désigne aussi l’intersection de la surface topographique et la surface axiale.
4- la surface axiale: surface qui relie les axes de toutes les charnières des couches d’un pli.

Selon le type de déformation:


pli isopaque: où l’épaisseur initiales des strates est conservée après déformation, donnant ainsi un pli d’égale épaisseur sur toutes ses parties (charnière et flancs).




pli anisopaque: où l’épaisseur n’est pas le même sur les différentes parties du pli (charnière et flancs)

La leçon est divisée en 4 parties :

Partie N°1: TECTONIQUE ET INTERPRÉTATION DES CARTES GÉOLOGIQUES
Partie N°2: Tectonique cassante (déformation discontinue)
Partie N°3: Les contraintes
Partie N°4:les PLIS (Déformation continue ou ductile)
!! N'oubliez pas de partager la publication pour nous aider à nous motiver pour plus d'exercices , cours, examen ...merci! 😉.

COURS RÉACTIVITÉ CHIMIQUE  

fst cours pdf

Qu’est ce que la réactivité : 
On dit qu'une matière est réactive lorsque sa composition chimique est susceptible de changement sous l'effet de la chaleur, de la lumière, du feu ou du contact avec d'autres produits chimiques.

Qu’est ce qu’ une solution : 
Mélange liquide homogène d'une ou plusieurs substance(s) solide(s), liquide(s) ou
gazeuse(s), le soluté, et d'un liquide, le solvant.
La solution obtenue par interaction du solvant et du composé dissous doit répond à des
critères bien précis :
  • Absence de réaction chimique entre le solvant et le soluté ;
  • Homogénéité de la solution.
Normalité : (N)
  • La normalité Na d'une solution acide est le nombre de moles d'ions H3O+ susceptible d'être libéré par litre de cette solution.
  • La normalité Nb d'une solution basique est le nombre de moles d'ions OH- susceptible d'être libéré (ou nombre moles d'ions H3O+ susceptible d'être capté) par litre de cette solution..
  • La normalité No d'une solution oxydante est le nombre de moles d'électrons susceptible d’être capté par litre de cette solution.
  • La normalité Nr d'une solution réductrice est le nombre de moles d'électrons susceptible d'être libéré par litre de cette solution.
Solution acide:
  • Une solution acide est un mélange homogène de deux ou plusieurs substances ayant un pH inférieur à 7..
  • On appellera solution acide toute solution pour laquelle la concentration des ions hydronium est supérieure à celle des ions hydroxyde.
Solution basique :
  • Une solution basique est un mélange homogène de deux ou plusieurs substances ayant un pH supérieur à 7..
  • On appellera solution basique toute solution pour laquelle la concentration des ions hydroxyde est supérieure à celle des ions hydronium.
Solution Neutre :
  • Une solution neutre est un mélange homogène de deux ou plusieurs substances ayant un pH égal à 7. 
  • Toutefois, dans la pratique, les solutions très peu acides ou très peu basiques pourront être considérée comme quasiment neutre.

Acides et bases fortes:
  • L’acide le plus fort qui puisse exister dans l’eau est l’ion hydronium H3O+.
  • Une base forte est une base qui se dissocie totalement au cours de sa réaction avec l'eau.
Souvent, les bases fortes sont des oxydes métalliques et des hydroxydes métalliques et surtout des oxydes et hydroxydes des métaux alcalins et des métaux alcalino-terreux.
La base la plus forte qui puisse exister dans l’eau est l’ion hydroxyde OH-.
La base conjuguée d’un acide fort ne peut donc réagir avec l’eau et ne peut donc pas être considérée comme une base. Elle ne sera donc pas concernée par les réactions acide-base. On dit qu’il s’agit d’une espèce indifférente ou spectatrice.
Exemple : HCl est un acide fort totalement dissocié dans l’eau Sa base conjuguée l’ion Chlorure Cl- est un ion indifférent qui ne donnera aucune réaction acidobasique dans l ’eau.

Cours Complet
Cours N° : 1
Cours N° : 2
!! N'oubliez pas de partager la publication pour nous aider à nous motiver pour plus d'exercices , cours, examen ...merci! 😉

COURS Thermodynamique et Mécanique des Fluides

Thermodynamique et Mécanique des Fluides

Notion de température :

La notion de température trouve son origine dans la sensation de chaudou froid que nous ressentons lorsque nous touchons un objet. Pour évaluer une température, nous ferons appel aux phénoménes physiques qui accom-pagnent les variations de température.

Notion d'équilibre thermique :

L'expérience de l'ampoule de mercure montre que nous pouvons associera la hauteur de la colonne de mercure dans la tige la température de l'am-poule. Celle-ci peut donc faire usage de thermomètre. Mais il ne sut pas de mesurer la température de l'ampoule, c'est-à-dire du thermomètre. Nous souhaitons repérer, avec l'échelle arbitraire que nous avons choisie, la température d'un corps quelconque, soit comparer la température du corps avec celle du thermometre.
Lorsque l'on met en contact thermique deux corps, l'équilibre s'établit :
  • la température des deux corps devient identique .
  • il n'y a plus de transfert de chaleur entre les deux corps.
Si l'un de ces corps constitue le thermomètre, la température du corps est égale à la température du thermomètre.

Notion de gaz parfait : 

Un gaz parfait est un gaz dont les molécules n'ont aucune action mutuelle. On peut, par exemple, les considérer comme très éloignées les unes des autres, c'est à dire qu'un gaz réel tend vers le gaz parfait quand la pression tend vers zéro.

Principes de la thermodynamique classique :

La thermodynamique est développée à partir de deux principes :
1. Le Premier Principe caractérise les phénomènes de transformation l'énergie d'un point de vue quantitatif (principe de l'équivalence).
2. Le Second Principe détermine le sens d'évolution des transformations (principe d'évolution).

Système physique  
un système physique est une portion d'univers que l'on peut séparer du reste de l'univers a l'aide d'une paroi réelle ou virtuelle. Exemple : un liquide contenu dans un réservoir 
On distingue trois types de systèmes.
  • Systeme ouvert
  • Système ferme
  • système isole
Système ouvert : un système est dit ouvert s'il peut se transformer en échangeant de la matière et de l'énergie avec le milieu extérieur. 
Système ferme : Système est dit fermer si ses frontières sont telles qu'aucune masse ne peut ni s'échapper ni pénétrer dans le système, mais les échanges d'énergie avec le milieu extérieur sont possibles.
Le système isole : un système isole est un système dont les frontières emperchent tout échange d'énergie et de matière avec l'entourage. Le seul system véritablement isolant l'univers.

Classification des transformations

Transformation ouverte : quand l'état d'équilibre final est différent de l'état d'équilibre initial, le système a décrit une transformation ouverte. 

Transformation cyclique ou fermée Lorsque l'état nul, après un certain nombre de transformations, est identique à l'état initial, le système a décrit un cycle de transformations. Toute transformation cyclique peut être décomposée en la somme de deux trans-formations ouvertes.

Transformation ouverte irréversible : Dans le cas général, les états intermédiaires entre A et B ne sont pas des états d'équilibre. Les grandeurs x ; y ne sont pas définies entre les états A et B.

Cours Thermodynamique 

Cours Mécanique De Fluides
!! N'oubliez pas de partager la publication pour nous aider à nous motiver pour plus d'exercices , cours, examen ...merci! 😉